Amour et réconciliation.

19/08/2014 03:21

Les trois étapes à suivre si quelqu’un vous a blessé.  

Au lieu de parler de l’offense à des tiers, nous devrions parler à la personne en tort, et non la critiquer, mais lui montrer sa faute et l’inviter s'excuser. Avec un esprit de douceur et un tendre amour, nous devrions faire tout ce qui est possible pour l’aider à voir son erreur, en lui donnant la possibilité de reconnaître sa faute. Il est très important de ne pas l’humilier en rendant sa faute publique. Cela rendrait sa réhabilitation bien plus difficile. 

La conversation privée peut amèner à la réconciliation. Cependant, si le coupable n’admet pas sa faute, et n’est pas disposé à rétablir les choses, le recours suivant est de prendre un ou deux témoins afin de persuader la personne. Ils ne doivent pas être impliqués personnellement dans la situation afin d’être dans la meilleure position possible pour l’amener à reconnaîtree sa faute. Si le contrevenant refuse d’entendre leur conseil, alors ils peuvent témoigner des efforts qui ont été consentis pour lui. 

Enfin, et uniquement si les deux premières tentatives ont échoué, il faut rendre sa faute publique si vous dépendez d'un groupe, pas encore pour entamer une action disciplinaire, mais pour un dernier appel à changer. Depuis le début, tout le processus n’a qu’un but de, que le fautif se rachète. Ne laisser pas le désir de revanche assombrir vos pensées. La Bible  Mt 18.15-18. - Dt 19 : 15 - Ga. 6:1. ( résumé E.D.S.)

 

Nous devrions nous efforcer de dire du bien de tous nos semblables, tant que nous ne sommes pas contraints par les faits à penser différemment. Nous ne devrions pas facilement ajouter foi à de méchants racontars, qui sont souvent le produit de l’envie, de l’incompréhension, de l’exagération ou d’une connaissance incomplète de ce qui s’est passé.